Un festival de jazz, des …

Le jazz et son printemps.

Les « feuilles mortes » disparaissent de notre paysage. Les « Sons d’hiver » et autres festivals de cette saison se sont terminés. Une saison étrange, sans neige, avec une chaleur étrange qui ne fait plus douter de l’existence du réchauffement climatique.
Le calendrier nous oblige à passer au printemps sans que le temps – celui qu’il fait – le fasse réellement sentir. L’impression est quelque fois inverse. Comme un retour en arrière. Comme si après le faux hiver, le vrai voulait se faire sentir. Le jazz s’en fout.
Il fête le printemps via les festivals. Il accueille, entre autres, « europa djaz » pour sa 37e édition et « Jazz sous les Pommiers », pour sa 35e. Un peu avant les débuts de ces deux réunions, « Banlieues Bleues » continue à organiser les rencontres entre les jazz et les publics.

2016, année qui nous aura fait travailler un jour de plus, fête l’Ascension beaucoup plus tôt que l’an dernier. Comme si, l’appel vers les cieux était, d’un coup, plus urgent. Mettre ce jeudi encore férié début mai – le 5 – a obligé Denis Le Bas et l’ensemble des organisateur(e)s de Jazz sous les Pommiers » à commencer le 30 avril. Lire la suite

Jazz. Pour tous les opprimés qui dansent au ciel et ailleurs

Danser sur les nuages.

Henri Texier Sky DancersHenri Texier a toujours voulu se renouveler et trouver des sources d’inspiration dans des cultures rencontrées au hasard de son existence. Cultures souvent de populations annexées, colonisées ou tout simplement ignorées. Les « Native Lands » – soit les Indiens d’une Inde confondue par Colomb avec l’Amérique – sont les grands laissés pour compte de ces États-Unis incapables dans le même temps de rompre avec le racisme.
Il fallait soulever la lourde pierre qui ferme l’accès à leur musique, à leur héritage. Ces Nations indiennes ont été très utilisées à la construction des gratte-ciel. Ils n’ont pas le vertige et dansent sur les constructions en fer donnant ainsi l’impression d’être les maîtres des nuages que les gratte-ciel voulaient atteindre. Un truc de mâles : féconder le ciel. Eux se nommaient « Sky Dancers ». Voilà nous dit Henri l’origine du titre de cet album. Qui répond à une autre préoccupation, nous faire danser pour nous faire comprendre que notre sol est un volcan miné par la crise écologique et les mutations climatiques. Lire la suite

Retour de Jazz Sous les Pommiers (Coutances, mai 2015)

Un pharaon (avec un petit p et au petit pied) sénile et décadent ?

Ce devait être la fête. Coutances, petite ville de la Manche mais dotée d’une immense Cathédrale – où il fait froid, les spectateur(e)s en témoignent – et d’un festival non moins immense, médaille de bronze des festivals de jazz en France, accueillaient l’une des dernières grandes légendes du jazz, avec Sonny Rollins, Ornette Coleman, Pharoah Sanders. Compagnon de John Coltrane, ce natif de Little Rock, âgé aujourd’hui de 75 ans, avait commencé sa carrière dans les orchestres de Rhythm & Blues pour s’engager dans l’Arkhestra de Sun Ra. C’est là, à Chicago, qu’il avait reçu du chef de cette secte son surnom, « Pharoah ». Il terminera dans les bras de Coltrane, groupe dans lequel il jouera le rôle de trublion, d’empêcheur de swinguer en rond pour forcer le leader à aller, encore et toujours, plus loin. Lire la suite

Rappel, rendez-vous mercredi 22 avril 2015

Bonjour,

Je vous rappelle que avons rendez-vous le mercredi 22 avril à 18h pour une présentation de JSP, Jazz Sous les Pommiers, qui cette années commencera le vendredi 8 mai – un jour férié – et se terminera le samedi 16 mai. De quoi parcourir une partie des jazz (et de quelques autres musiques comme dans beaucoup de festivals désormais).
Comme tous les ans, je donnerai une conférence vendredi 15 mai à 15h30 aux Unelles, salle de conférence avec comme thème les 70 ans de la Libération de Paris et l’arrivée du bebop en France en même temps que celui qui allait devenir une grande vedette de la variété française, Sidney Bechet. Avec ce dernier, « on » avait déjà cassé l’Olympia… Malheureusement, ça ne sera pas la dernière fois…

Voir aussi l’article sur ce même site sur JSP. Pour commencer…

Au Café Mancel d’abord ce mercredi à 18 heures comme d’habitude.

Nicolas.

La légende de 74 ans sera Pharoah Sanders, né à Little Rock et qui a commencé comme saxophoniste dans les orchestres de R n’ B pour rejoindre Sun Ra qui lui donnera son surnom « Pharoah » et ensuite participer aux dernières envolées de John Coltrane. Carrière de leader de groupes ensuite dont un album avec Kenny Garrett, saxo alto lui aussi présent à JSP…

220px-Africa_(Pharoah_Sanders_album)

220px-Kenny_Garrett

Présentation du festival de jazz de Coutances mai 2014

Je vous propose un rendez-vous exceptionnel le mercredi 7 mai de 18h à 19h30 ou 20h suivant les disponibilités pour vous présenter les faits saillants du festival de jazz de Coutances, Jazz sous les Pommiers.
Nous évoquerons le débarquement. Je fais une série de conférences dans les médiathèques, à Argentan, samedi 17 mai et à Granville le vendredi 23 mai. Enfin à Coutances le vendredi 30 mai.
Pour le reste, de la musique…

AU 7 mai.

Nicolas.

Les festivals de jazz de mai 2013

Un printemps, des printemps ? les jazz en fête et en concurrence…

Il n’est pas sur – l’incertitude, on le sait, domine notre monde agonisant – que le soleil soit de la fête du printemps inscrit dans le calendrier. L’été ou l’hiver, le choix sera fait. Il ne dépend ni de nous, ni, pour cette fois, du gouvernement mais de cette crise climatique qui n’en finit pas de se décliner.

Ce printemps 2013 offre un pont, celui qui va du 8 au 11 mai, mercredi, jeudi sont fériés. Un doublé qui provoque des changements dans l’organisation de l’Europa Jazz Festival qui bloque ses concerts à l’Abbaye de l’Epau – si vous ne connaissez pas, il faut en profiter – pendant ce laps de temps, pour faire de sa 34e édition, une édition qui s’étend du 12 mars au 12 mai. Le Mans, ville de départ de ce festival, marque, en général, l’apothéose de ce festival qui sillonne la plupart des départements des Pays de Loire mais aussi l’Orne pour faire vivre toutes les villes au rythme du jazz. Les organisateurs – Jean-Marie Rivier, le président et Armand Meignan, le directeur – vont jusqu’à perturber la vie des lycées et collèges pour faire entendre les sons du jazz. Lire la suite