Lecture(s) de vacances (suite)

Le retour d’Ulysse

Si Dante s’est inspiré de la Bible pour « La Comédie » – la « Divine Comédie » dans la traduction usuelle -, James Joyce s’est lui tourné vers « L’Odyssée » de Homère pour « Ulysse », le titre est explicite. En 2004, une nouvelle traduction, sous la direction de Jacques Aubert, permettait de (re)lire ce texte fondateur avec un nouveau regard.
Pour cette édition en poche, cette traduction a été revue comme l’appareil critique pour permettre une lecture plus aisée d’un texte considéré comme illisible. La préface du même Jacques Aubert offre quelques clés de lecture supplémentaires pour lutter contre cette idée toute faite qui empêche le lecteur(e) potentiel(le) d’ouvrir le livre même s’il figure dans les bibliothèques. Lire la suite

Du côté du polar allemand.

Illustration de la diversité du polar.

Deux orientations du polar sont illustrées par deux auteurs venus d’Allemagne. Le premier, Wolfram Fleischhauer, s’alimente de l’actualité la plus brûlante, la crise financière en l’occurrence et la corruption qu’elle a dévoilée, le second, Oliver Pötzsch, de l’Histoire.
« Torso » s’inscrit à la fois dans l’actualité de la crise systémique du capitalisme actuel, des formes de sauvetage des banques menacées de faillite par la crise financière qu’elles ont provoquée mais aussi dans la coupure toujours présente entre les Allemands de l’Est – l’ex-RDA – et ceux de l’Ouest. Les crimes de la Stasi font encore partie des titres des journaux à intervalle régulier et s’inscrivent dans le présent. Les méthodes barbares utilisées par la police secrète ont provoqué des cancers et des morts lentes sans parler de la torture. Lire la suite