JAZZ, le 37e festival Django Reinhardt.

Changements dans la continuité

Samois s/Seine, tous les ans renaît de ses cendres en faisant appel à un esprit Django toujours différent et toujours renouvelé pour essayer de définir le jazz. Django – « j’éveille » est la traduction de Django chez les Roms et il tenait à son pseudo, Baptiste – est le seul génie européen incontestable du jazz. Il a influencé tous les guitaristes et pas seulement ceux qui se réclament du jazz dit manouche. Joe Pass, Jimmy Raney, Tal Farlow, Oscar Moore… ont reconnu leur dette. Dés la parution, en 1938, du premier 78 tours du quintet de Hot Club de France sous l’étiquette Commodore de Milt Gabler, aux États-Unis, la formule fait des émules. Existent désormais des quintets de Hot Club partout dans le monde et un festival, aux États-Unis, qui les réunit à intervalles irréguliers.
Jusqu’à sa mort, Babik, le fils de Django, a dirigé le festival en le faisant vivre et vibrer par sa présence. Les producteurs ont essayé de le faire jouer comme Django mais, lui – comme le montre ses enregistrements – était plutôt attiré par les sons des guitaristes classés sous l’étiquette « Fusion » pour être de son temps et non pas d’un autre qui ne le concernait pas directement.
Pour cette 37e édition, les organisateurs s’interrogent sur « l’esprit Django ». Ils et elles en donnent une traduction ouverte sur les « musiques du monde » et sur les jeunes pousses qui défraient la chronique aux États-Unis et ailleurs. Le jazz est musique d’ouverture fraternelle, de révolte qui aide à se sentir bien contre le monde tel qu’il est. Le jazz emporte participant-es et public dans une vaste sarabande de révolte lorsqu’il est lui-même. Lire la suite

20 ans et toutes ses envies

Le collectif Jazz de Basse-Normandie s’étend.

aff 1MJN16 33x33La fusion des deux Normandie a déjà un effet. Le collectif Jazz ex Basse Normandie devient le Collectif Jazz en Normandie. Toute la nouvelle Région est désormais susceptible d’être touchée par la grâce du jazz. Enfin, pas tout à fait. Pas encore. Mais la route est tracée. Pour l’heure, le jazz se baladera surtout entre la Manche, le Calvados et l’Orne pour ce mois de mars 2016 avec l’objectif de fédérer d’autres réseaux que Focus Jazz pour alimenter les lieux du jazz.
Suivez le calendrier que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien ci-dessous pour découvrir à la fois les musicien(ne)s officiant dans l’ex-Basse-Normandie, sans oublier le « Petit Label » qui enregistre tous ces musiciens et beaucoup d’autres et les « invités » dont Bernard Lubat renouant son histoire d’amour avec la batterie et l’ONJ – Orchestre national de Jazz – en clôture de ce mois de jazz.
Nicolas Béniès.

CP 1MJN 2016

A propos de Michel Warlop, concerts de Jean Toupance à Granville.

Christian Ducasse, à la fois photographe et organisateur de concert, nous a fait parvenir le texte suivant de présentation d’un violoniste, Jean Toupance qu’à, notre grande honte, nous avouons ne pas connaître. Nous lui faisons donc confiance pour ses affirmations. Jean Toupance sera donc à Granville pou une résidence de trois jours au Bâton Rouge les 12, 13 & 14 juin 2015.

Pour Michel Warlop
Ce sera un hommage à un autre violoniste, oublié trop souvent, génie de cet instrument, Michel Warlop. Compositeur étrange, ce violoniste brillant, premier prix de Conservatoire (Douai et Paris) considéré par ses enseignants comme un des 5 concertistes importants dans les années 20, était tombé dans le jazz en arrivant à Paris. Une de se grandes œuvres, restée forcément à l’état d’ébauche, « Swing Concerto », fut enregistrée pendant la période l’Occupation, raison pour laquelle, sans doute, elle ne fait pas partie des références. Mort en 1947, le nom même de Michel Warlop a déserté les discographies. Récemment, il a commencé à être redécouvert. Une biographie, « Michel Warlop, génie du violon swing », Pierre Guingamp, L’Harmattan, 2011, un double CD de la collection Quintessence (Frémeaux et associés) présenté par Daniel Nevers et, last but not least, « Le souffle de la liberté », Nicolas Béniès, C&F éditions, 2014. Sans que, pour autant, son nom soit encore diffusé dans le public. Lire la suite

Tête de chien, une insulte ?

Travail ludique de mémoire.

« Les Têtes de Chien », comme son nom ne l’indique pas, est un groupe de chanteurs « a capella » qui veulent faire vivre la tradition, redonne un souffle de vie à des traditions oubliées pour les bousculer et leur faire dire quelque chose de notre présent. Il propose une création étrange et pleine de promesses, « Entre ciel et terre, chants populaires du légendaire chrétien » et intitulée « La Marelle ». Une manière de jouer avec ces chansons venues du fond des âges qui racontent la vie de tous les jours d’ancêtres qui auraient pu être les nôtres. Ils proposent de les détourner pour leur donner une nouvelle actualité. Ils commencent par Paris, à partir du 10 avril et ils seront en tournée avec le spectacle « La grande ville ».
NB
Infos sur www.reverbnation.com/têtesdechien

Le réseau FOCUS JAZZ présente : 1 MOIS DE JAZZ EN BASSE-NORMANDIE MARS 2015

Un programme en folie…

Le jazz près de chez vous. Plus aucune excuse de rater un concert et il en sera de faramineux si l’on lit le communiqué ci-après annonçant cette manifestation. Ce sera, de plus, la dernière manifestation du CDJN en tant que tel. L’année prochaine est grosse de dangers. Comment poursuivre ? Vous remarquerez dans le communiqué annonçant la chose, la répétition de « Basse-Normandie », sans doute pour exorciser les démons de la mutualisation qui pourraient se traduire par la disparition de cette manifestation culturelle importante parce qu’elle permet de faire connaître les musicien(ne)s de jazz et le jazz lui-même, en allant au plus près du public.

Voici le communiqué :
La Basse-Normandie possède une scène jazz et musiques improvisées très riche ; elle dispose d’un important vivier de musiciens et d’un nombre croissant de structures et de lieux de diffusion.
Avec « 1 mois de jazz en Basse-Normandie », le réseau Focus Jazz veut souligner la vitalité du jazz en Basse-Normandie et mettre en lumière aussi bien les musiciens qui y vivent que les structures qui les programment.
Porté par le Collectif Jazz de Basse-Normandie et coordonné par un comité de pilotage associant Le FAR et acteurs du jazz régional, le réseau et son événement phare sont l’occasion de créer des liens entre les musiciens, les diffuseurs, les écoles de musique, les écoles,… Pour cette 9e édition, 34 structures associées proposent près de 35 dates de concerts, 1 exposition, 9 actions culturelles dont 1 stage, 2 ateliers, 2 résidences, 3 conférences-concerts, 1 répétition commentée. 29 événements programment des artistes bas-normands, professionnels et amateurs.
Retrouvez le détail de la programmation s/ www.focusjazz.fr
Un aperçu : Das Kaff à Orbec, Ana Kap à Valognes et Trio 1901 à Caen le 6 mars, Samy Thiébault 4tet à Caen et Gominachar à Hérouville St-Clair le 7 mars, LFC à Caen le 11 mars, Antiloops à Alençon et LFC à Caen le 12 mars, Knoonk & atelier jazz de Coutances avec Airelle Besson à Coutances, Renza Bô à Alençon et Doré/Marthouret 4tet et Ancient Ritual à Caen le 13 mars, Nicolas Folmer à Louvigny et Ana Kap à Avranches le 14 mars, Pascal Vigier
4tet à Louvigny et Rouen/Caen 4tet à Caen le 19 mars, Japanese Songs à Mathieu et Jazz dans les prés à Esquay s/Seulles le 20 mars, Trio Cordes à Bretelles à Cherbourg, LFC à Fermanville, Faada Freddy à Alençon et Jazz dans les prés à Putot en Auge le 21 mars, OMEDOC & Olivier Benoit à Flers le 22 mars, « 1 soirée, 2 compagnies » à Colombelles le 24 mars, concert des ateliers de Caen Jazz Action à Caen le 25 mars, Jardin/Gaudin/Culot à Caen et Doré/Marthouret 4tet à Alençon le 26 mars, Chassol et Florent Gac Trio à Caen et Isabelle Carpentier 4tet à Louvigny le 27 mars, journée électro expérimetale avec Aude Romary et Jérôme Noetinger, nuit expérimetale avec OMEDOC, Olivier Benoit et les élèves du conservatoire de Caen et jam session du stage de jazz vocal à Caen, Youn Sun Nah à Touques et Combo Trio à Esquay s/Seulles le 28 mars, Duo Jérôme Noetinger/Aude Romary à St Germain d’Ectot le 29 mars, 1 exposition à Flers, 9 actions culturelles à Caen, Colombelles, Falaise, Flers, Fleury s/Orne et Tilly s/Seulles.

Annonce de concert du collectif jazz de Basse-Normandie

Le Collectif Jazz de Basse-Normandie présente
sa première soirée de rencontres musicales improbables et improvisées : Impromptus #1 Solo, duo, trio, petites formes dispersées ça et là pour un parcours musical insolite.

De New York à Paris en passant par Rouen et Poitiers, tous se retrouveront finalement pour partager un instant de musique inédit dans votre “Trois pièces” de La Fermeture éclair.

Rendez-vous le vendredi 2 mai à 20h à La Fermeture éclair à Caen !

Trio (Normandie)
Jean-Baptiste Perez : sax soprano, voix / Nicolas Talbot : contrebasse / Nicolas Lelièvre : percussions

A l’occasion de ces premiers Impromptus, Jean-Baptiste Perez et Nicolas Talbot, deux musiciens-improvisateurs incontournables de la scène caennaise (Tante Yvonne, Omedoc,
Hohhot,…), invitent le percussionniste rouennais Nicolas Lelièvre pour une performance inédite en toute liberté !

Nate Wooley : trompette
Trompettiste new-yorkais, Nate Wooley a joué avec John Zorn, Anthony Braxton, Fred Frith, Evan Parker ou encore Peter Evans.
Aux confins de l’inouï, entre vocalisation, amplification,
bourdon et morphisme, il explore, détourne et se joue de son instrument. Un solo en forme de voyage à l’intérieur même du son.

Duo (France)
Christiane Bopp : trombone et Hélène Breschand : harpe
Quand une tromboniste aux multiples facettes, que l’on retrouve tant dans la musique baroque (La Fenice) que le jazz et les musiques improvisées (Dédales), rencontre une harpiste protéiforme qui s’aventure aussi bien sur le terrain de la musique contemporaine (Aperghis, Takemitsu,…) que celui de l’improvisation (Joëlle Léandre, Michel Godard,…), on
s’attend à un dialogue de haute volée qui ne manquera pas de digressions inattendues !

Tarifs : 6/9 € – possibilité de restauration sur place

Allez aux concerts

Le jazz se marie avec le bonhomme hiver.

« Sons d’hiver », festival de jazz du Val de Marne s’est installé dans le paysage. Il fête sa 23e année. Un bel âge. Pour son ouverture, le 23 janvier, il propose un duo, Marial Solal, virtuose du piano, né le 23 août 1927 à Alger/Bernard Lubat, piano mais aussi accordéon, batterie, percussions né le 12 juillet 1945 à Uzeste. Ces deux là se connaissent, ils se sont déjà rencontrés. Deux caractères opposés. L’un joue du piano d’abord en lisant puis maintenant en regardant la télé presque 24h sur 24, l’autre se veut plus trublion, plus dérangeant tout en servant la musique. Lubat est souvent imprévisible, une force et une faiblesse. Déstabiliser le compagnon est souvent nécessaire pour lui fait jouer ce qu’il pensait ne pas savoir jouer. Pour dire qu’il ne faudra pas rater cette ouverture. La fermeture, le 16 février, se fera avec un compagnon de toujours de Lubat, le vocaliste/percussionniste André Minvielle pour un « Bal à la java », une musique populaire française que le jazz ne peut oublier. Entretemps il ne faudra pas rater le retour du pianiste Anthony Davis qui avait suscité beaucoup d’espoirs de renouveau dans les années 1990, François Couturier, pianiste secret, l’ONJ, Emile Parisien, Wadada Léo Smith… Soit un mélange qu’il faut saluer de tous les jazz. Le choix sera difficile. Sans compter, comme c’est souvent le cas désormais, les conférences, les concerts gratuits et tout le reste.
Nicolas Béniès.
« Sons d’hiver », du 23 janvier au 16 février, rens. 01 46 87 31 31, www.sonsdhiver.org

Il ne faut pas oublier Nantes…

Pannonica est une scène nantaise de jazz et de musiques improvisées, avec une programmation époustouflante. Pour ce mois de février, « The Boxettes » groupe qui se qualifie de hip obsession et un projet de Alexandre Pierrepont – créateur du label RogueArt pour enregistrer la musique actuelle de Chicago – réunissant deux contrebasses, deux batteries, dont celle de Hamid Drake un des batteurs importants d’aujourd’hui et celle de Ramon Lopez, un autre percussionniste superbe et un saxophoniste alto, Stéphane Payen. « The Bridge », le pont est un titre évident.
Rens. 02 51 72 10 10, billeterie@pannonica.com

Jazz vivant, le temps des festivals… de la côte.

Un festival côtier

Ouistreham ? Vous en avez entendu parler pour ses cures de thalassothérapie et, peut-être, pour son maire qui ne veut pas quitter son fauteuil, André Ledran. Moins sans doute pour son festival de jazz qui commence pourtant à prendre de la bouteille – sans référence directe avec le calva. « Ouistreham Jazz Escales c’est son nom se déroulera – le verbe est juste – du 30 janvier au 2 février, avec deux avant-premières, le 21 janvier au centre socioculturel et le 29 janvier, à 15h, à la Maison de retraite Riva Bel Age, avec les formations de l’Ecole de musique intercommunale pour deux concerts gratuits, façon de présenter le thème de cette année : « Entre classique et jazz ». Les organisateurs ont invité un jeune pianiste, Dan Tepfer, qui proposera sa lecture des « Variations Goldberg » rendues célèbres par Glenn Gould, sous le titre « Variations sur les variations »… une mise en abyme qui pourrait faire voir des faces inexplorées… Lire la suite

Concert vendredi 13 (une composition de Monk mais aussi de Thad Jones…)

Une annonce de concert du jazz dudim qui a lieu…vendredi 13 décembre 2013… Que de 13… De bons auspices ?

Communiqué de presse
le Collectif Jazz de Basse-Normandie présente son 3e Jazz Dudim de saison :
Infernale Momus & Drifting Box Celebration, dans le cadre du festival national Jazz en scènes !


Du free jazz donc, pour ce Jazz Dudim qui aura exceptionnellement lieu un vendredi soir, le 13 décembre à 20h30 au conservatoire de Caen.
Tarifs : 6/9 € – pass CJBN : 50 €
Renseignements : 02 50 08 62 44 – www.cjbn.fr
Infernale Momus avec Morgane Carnet : saxophones baryton et ténor / Martin Daguerre :saxophones alto et baryton / Philippe Boudot : batterie
Infernale Momus, c’est du calva pour remettre le facteur sur le vélo !
Un joyeux tapage de souffleries et de grooves pour du free jazz folklorique !
[infernalemomus.bandcamp.com]
Drifting Box Celebration avec Clément Gibert : clarinettes, saxophone / Franck Pilandon :saxophones / David Audinet : trombone / Alexandre Peronny : violoncelle / Stéphane Arbon :contrebasse / Sylvain Marty : batterie / composition
[…] Drifting Box Celebration est un superbe concentré de techniciens impeccables ayant remisé la technique dans les tiroirs de la formation pour ne se préoccuper que de musique, de plaisir et d’intelligence. Un exemple parmi quelques autres de cette nouvelle génération de jazzmen, impressionnante de maîtrise et totalement décomplexée quant à ses glorieux aînés !
Joël Pagier – ImproJazz
[musique-en-friche.com/index.php/formations/drifting-box-celebration]

Minifest, du 1er au 5 octobre 2013

Le minifest, 8e édition.

 

 

Créé par des musiciens bas-normands, le CJBN est une association loi 1901dont l’objet est la promotion et la diffusion de tous les styles de jazz et de musiques improvisées. C’est également un outil d’aide aux artistes régionaux. Pour soutenir le CJBN, adhérez à la saison 2013-2014 !
Nous proposons aussi une formule « accès gratuit aux événements de la saison, concerts et festivals. » N’hésitez pas à nous contacter :
Collectif Jazz de Basse-Normandie – 65 rue des Rosiers – 14°°° Caen – www.cjbn.fr
Tarifs :
6*/9€ – pass 2 jours 15€ exceptionnel ! pass semaine : 20€
Soirée du vendredi 4 octobre gratuite pour les élèves de Caen Jazz Action et du CRR de Caen ! **
* le tarif réduit s’applique aux adhérents CJBN et Caen Jazz Action,
aux demandeurs d’emploi, aux étudiants et aux élèves du conservatoire de Caen (sur présentation d’un justificatif 2013-2014).
** dans la limite de 20 places disponibles
et sur réservation à minifest.artvivant@gmail.com
Renseignements :
El Camino, chez Yvonne et René
36 rue de l’Eglise – 14000 Caen
02 31 84 40 04
Jean-Benoît Culot :
06 64 95 42 68
[jazzcaen.com/culot/minifest.asp]

Le Collectif Jazz de Basse-Normandie, en partenariat avec Art Vivant, présente :Café-concert El Camino

mardi 1er octobre 21h – Walter Ricci 5tet Walter Ricci : chant / David Sauzay : saxophone /
Pierre Christophe : piano / Michel Rosciglione :
contrebasse / Bernt Reiter : batterie
Un crooner italien au Minifest… Immanquable !
22h30 – jam session

 

mercredi 2 octobre
20h45 – Duo Benhammou/Culot
Mourad Benhammou : batterie / Jean-Benoît Culot :
batterie
Duo de batterie, l’histoire du swing, 8 ans
après…
22h – Jérémy Bruger Trio
Jérémy Bruger : piano / Raphael Dever : contrebasse /
Mourad Benhammou : batterie
Sortie du disque de Jérémy Bruger ; la classe
et le swing.
23h – jam session

jeudi 3 octobre
20h45: Florent Gac Electrik Trio
Florent Gac : orgue / Jean-Baptiste Gaudray :
guitare / Franck Enouf : batterie
Nouveau trio explosif rouennais ! 100% jazz
et groove.
22h – Ron is Back 4tet
Jean-Charles Richard : saxophone / François
Chesnel : piano / Rénald Fleury : contrebasse /
Jean-Benoît Culot : batterie
Hommage aux quatre de Liverpool…
23h – jam session

vendredi 4 octobre
Soirée découverte autour d’Alexandre
Hérichon, gratuite pour les élèves de Caen
Jazz Action et du Conservatoire de Caen ! **
20h45 – LFC + 2
Alexandre Hérichon : trompette / Nicolas Leneveu :
saxophone / François Chesnel : piano / Rénald Fleury :
contrebasse / Jean-Benoît Culot : batterie
22h – Alexandre Hérichon 4tet
Alexandre Hérichon : trompette / Grégoire Jokic :
claviers / Virgile Lechevalier : basse / Anthony
Langevin : batterie
Les deux facettes d’un merveilleux
trompettiste caennais.
23h – jam session

samedi 5 octobre
21h – Flash Pig
Adrien Sanchez : saxophone / Maxime Sanchez :
piano / Florent Nisse : contrebasse / Gautier
Garrigue : batterie
Un quartet magique, une révélation !
22h30 – jam session
Une grande fête pour le boeuf final !du 1er au 5 octobre 2013