Erroll Garner revivifié par Pierre Christophe

« Ne renversez pas l’Erroll »

Cette citation de Boris Vian pour dire la place essentielle d’Erroll Garner. Cet autodidacte, un fait rare dans les mondes du jazz contrairement à une idée répandue, a été incapable de jouer deux fois la même chose au grand dam des animateurs de télé qui veulent assurer le temps. Erroll Garner parfois surnommé en France « pianiste de bar » est un des grands créateurs du jazz. Le décalage rythmique entre sa main gauche et sa main droite est une de ses grandes caractéristiques. On a oublié qu’il est le compositeur de ce tube, chanté notamment par Sarah Vaughan, « Misty ». Clint Eastwood avait réalisé un film autour de ce thème, « Play Misty For Me » – « Frissons dans la nuit » en français titre qui évitait toute référence à l’œuvre de l’Erroll.
Pour dire que Pierre Christophe, pianiste lui-même, et son quartet – Raphaël Dever à la basse, Stan Laferrière à la batterie et Laurent Bataille aux congas – ont eu raison de rendre cet hommage vivant à Erroll Garner. Lire la suite