Le jazz des ponts

Aventures improvisées

Le label, « The Bridge », comme son l’indique veut créer un pont entre les musiciens de jazz en France et à Chicago pour susciter les confrontations et ouvrir la porte à des improvisations libres pour créer des espaces musicaux. Il se veut réseau pour le jazz et les musiques créatives. « Sangliers », sous titré « Minuscules » a souffert de la pandémie ; les échanges avec les États-Unis sont au point mort. Cet album pourtant cherche la lumière. Keefe Jackson et Dave Rempis – qui enregistre aussi pour le label Whirlwind – aux saxophones, Didier Lasserre et Peter Orins à la batterie comme la pianiste Christine Wodrascka se livrent sans filets dans un processus d’improvisation qu’il faut prendre le temps d’apprécier et de vivre. Si la musique en train de se faire sans craindre les débordements, la sauvagerie qui fait exploser la routine et les essais fructueux ou non – on le sait qu’après -, passer votre chemin. Mais quelque chose vous manquera…
NB
« Minuscules », Sangliers,  The Bridge #14

JAZZ. FESTIVALS IMMOBILES (2)

Construire des ponts.

Dans quel esprit étrange, visité par quels dieux, a pu germer l’idée de construire des ponts imaginaires – Across the Bridges – entre la France et les Etats-Unis, Chicago en particulier ? La réponse tient en un nom, Alexandre Pierrepont défenseur du « Champ jazzistique » – titre de son premier livre – flou et sans frontières, sans école, sans style, en un mot ouvert aux mémoires pour permettre la création. Son deuxième livre, « La Nuée » – aux éditions Parenthèses comme le précédent – proposait déjà un programme autour de l’AACM, association de musicien-ne-s de Chicago tournée vers la créativité.
Offrir les conditions de rencontres tel est la volonté de « The Bridge ». Continuer la lecture