Femme de poilus… et de boutons

Guerre des Boutons ? Une fausse vraie biographie.

« Histoire d’un amour » est sous titré « Le roman de Pergaud » pour bien préciser le double objet de ce livre. Un hommage à l’auteur de la « Guerre des Boutons » mort le 8 avril 1915 à Verdun, à 33 ans et à sa compagne, Delphine qui prend la parole pour dire ses angoisses comme son amour pour Louis. Elle parle aussi des manuscrits qui restent à publier pour rendre vivant celui qui fut « Prix Goncourt » 1910. « Goupil et Margot » est le roman qui reçut cette récompense et non pas « La guerre des boutons ». Pergaud a cet art particulier de parler des enfants, de leurs jeux cruels, de leur univers. Delphine fait part aussi de ses discussions avec les amis de Louis, de ses admirateurs. Dominique Gros a su, avec intelligence, donner vie à cette relation. La voix d’une femme est plus distancée que celle d’un homme. Parce qu’elle n’accepte pas. Sa révolte est sensible. Elle ouvre une autre compréhension de l’œuvre de Pergaud. Une incitation à (re)lire cet auteur un peu oublié aujourd’hui.
N.B.
« Histoire d’un amour », D. Gros, Le Vent Qui Passe éditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *