Histoires d’amour

Les Américains en stage à Paris
David McCullough est un historien réputé aux États-Unis. Il est aussi journaliste et ses biographies de Harry Truman – l’homme lige de la pègre de Kansas City – et de John Adams ont été couronnées du prix Pulitzer. Le voyage à Paris est son premier livre traduit en français. Le bandeau fera sûrement réagir : « et la France créa l’Amérique » et pas seulement à cause de La Fayette. McCullough raconte l’histoire d’amour entre la France et les Américains. Au XIXe siècle, l’élite intellectuelle américaine se cherche un modèle. Peintres, écrivains, scientifiques, médecins, politiciens se sentent
obligés de venir en stage dans la ville-lumière. L’historien dresse à la fois l’influence exercée par la culture française sur son pays et un portrait, superbe et passionné, de Paris à
l’époque capitale du monde, maîtresse des élégances.
N. B.
Le voyage à Paris. Les Américains à l’école de la France, 1830-1900, D. McCullough, traduit par P.-E. Dauzat, Vuibert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *