Université populaire Jazz le mercredi 11 mars

Bonjour,

Mercredi 11 mars, au Café Mancel, 17h30 – 19h30 comme d’habitude, nous restons à Pittsburgh, d’abord avec Erroll Garner que nous retrouvons et une pléiade de pianistes qui ont fait la renommée de la ville. Dodo Marmarosa, le frère d’Erroll, lui aussi pianiste, Ahmad Jamal – Fritz Jones pour son nom de naissance à Pittsburgh – et quelques autres.

Pour la conclusion – mais ce ne sera pas la dernière, cette année j’ai prévu 11 séances, l’ultime sera pour le 29 avril pour faire la synthèse de cette année et annoncer l’an prochain – sur Pittsburgh, je prendrai une famille, les Turrentine mais je vous en dirai plus la prochaine fois.

A mercredi.

Nicolas.

PS Infos et extraits musicaux suivront…

Premier pianiste Erroll Garner en 1956, extrait de « The most happy piano », en l’occurrence un vieux thème « Alexanders-Ragtime-Band », Al Hall (b) et « Specs » Powell » (dr)

Le deuxième, le frère de l’Erroll, Linton Garner enregistré en 2002. Un thème de Mancini pour le film éponyme, « The Days of Wine and Roses »

Dodo Marmarosa, le moins connu, un enfant prodige. Il donna des concerts très tôt puis drogue et pénitencier pour revenir inchangé en 1962

Une de ses compositions « Dodo’s Bounce » enregistré en 1947

Une autre composition de Dodo, qui lui va bien, « Escape », 1947, toujours en trio avec Barney Kessel (g) et Gene Englund (b)

Encore Dodo, un thème qui date de 1902, « Tea For Two » en piano solo, 1946

Un autre enfant du pays qui fit les beaux soirs du Grand Terrace à Chicago et, auparavant, donna la réplique à Louis Armstrong en 1928, Earl « Fatha » Hines. Ici, en 1965 en compagnie de l’autre enfant de la Ville, Roy Eldridge. Pour agrémenter ce tout, un enregistrement réalisé au Village Vanguard.En prime Coleman Hawkins, l’inventeur du saxophone ténor sur un thème de Billy Strayhorn, « Take the « A » Train »

« Sonny Clark », nous l’avons déjà entendu, mais ici il est en trio avec Paul Chambers, autre enfant de la Ville et « Philly Joe » Jones, batteur, de la ville d’à côté Philly… I-Didnt-Know-What-Time-It-Was

Les mêmes pour ce Softly-As-A-Morning-Sunrise

N’ayons garde d’oublier Ahmad Jamal, enregistré au Pershing (Chicago) avec Israel Crosby et Vernell Fournier, But-Not-For-Me

Cet arrangement de Jamal fut copié par tous les autres pianistes à commencer par Red Garland, sur les injonctions de Miles Davis…, « Billy Boy »

Pour finir, quittons les pianistes pour les batteurs, Art Blakey et ses Jazz messengers en 1964 pour cet album « Free For all », Blue Note, 1964 avec Freddie Hubbard (tp), Wayne Shorter (ts) Cedar Walton (p), Reggie Workman (b), le titre éponyme qui ouvre l’album…

A Mercredi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *