A propos de piano

Le piano dans le jazz, en guise de quatrième partie

En complément des récents articles sur le piano de jazz de Nicolas Béniès, consacrés à des rééditions ou de nouvelles publications d’Ahmad Jamal (Le piano dans le jazz, première partie), d’Enrico Pieranunzi, d’Edward Simon ou de Leïla Olivesi (Le piano dans le jazz, deuxième partie) et Steve Kuhn (Le piano dans le jazz, troisième partie).

« Ce n’est pas en jouant n’importe quoi que ta musique sera libre. En fait, plus tu en sais sur la musique, plus tu as assimilé ses mécanismes à travers les siècles et les genres, plus tu pourras être libre. Ne reste plus, à l’instant de t’asseoir devant le clavier, qu’à tout oublier, et à jouer. »

Six cd « Soundtime » d’une cinquantaine de minutes chacun, des pochettes illustrées par des peintures du pianiste : Fallenlassen, Freiheiten, Klangbilder, Volume, Moving et Lichtblicke.

Piano solo enregistré de 2006 à 2010.

Un voyage, dans de multiples univers, des réminiscences quelques fois, rudesse et poésie, une grande inventivité.

Je signale aussi le beau « Lifeline » en quartet avec Rolf Kühn, clarinette, John Patitucci, basse et Brian Blade, drums

« La musique, c’est toujours la même histoire : on dispose des même douze notes avec lesquelles il faut jongler, et depuis des centaines d’années la question est : comment vais-je les juxtaposer ensemble, de manière différente ? Et les possibilités sont infinies… »

Joachim Kühn : Soundtime, Jazzwerkstatt 094 (coffret 6 CD), 2010

Rolf et Joachim Kühn Quartet : Lifeline, Impulse 2012

Didier Epsztajn

http://entreleslignesentrelesmots.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *