Université populaire Economie du mardi 6 décembre 2016

Bonjour,

Le basculement du monde prend son envol. Les sortants ne passent pas les murs qu’ils ont eux-mêmes construits. Ils ne font plus partie du paysage. Le tsunami politique est profond. Il concrétise la crise politique qui faisait l’objet de notre propos la dernière fois, crise de légitimité qui pourrait remettre en cause la démocratie elle-même. La gauche est morte, la droite dite républicaine ne vaut guère mieux. Arrivent le temps du « mouvementisme » qui ex^priment à la fois l’incertitude et la perte de repères.
L’onde de choc économique, sociale, financière doit être analysée.
A mardi donc.
Nicolas BENIES.
PS C’est la fête aux Nicolas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *